L’Afrique

En quoi les capacités écologiques sont importantes pour le Développement Humain en Afrique?

Les récentes famines ainsi que les difficultés d’approvisionnement en énergie le montrent clairement: le bien-être humain est étroitement lié à une utilisation raisonnable et à une bonne gestion des ressources naturelles. Ceci est particulièrement vrai en Afrique – Une région avec des richesses naturelles exceptionnelles, mais dont les habitants sont pourtant souvent les premiers à subir, et de façon particulièrement tragique, le fait que la demande en ressources naturelles dépasse ce que la nature peut fournir. En Afrique, plus de 75% de la population vit directement de la terre, un pourcentage plus élevé que sur n’importe quel autre continent. Cela rend aussi l’Afrique plus immédiatement et directement vulnérable à des chocs écologiques que n’importe quelle autre région.

L’Afrique est confrontée à de nombreux enjeux liés aux actifs écologiques: croissance démographique, sécurité alimentaire, instabilité politique, conflits et accès inéquitable aux ressources. En dépit de ces challenges, de nombreuses opportunités s’ouvrent à ces Nations afin d’améliorer leur qualité de vie tout en maintenant leurs actifs écologiques. Alors que les individus, organisations, pays et régions s’efforcent d’améliorer le développement humain, les décideurs ont besoin d’informations et d’indicateurs solides afin d’établir leurs objectifs et de suivre leurs progrès en direction du développement durable. Des indicateurs tels que l’empreinte écologique sont essentiels afin d’établir des cibles et de gérer des projets de développement.

Le projet Afrique du Global Footprint Network

Afin d’explorer les interrelations entre limites écologiques et développement humain, le Global Footprint Network et l’Agence Suisse pour le Développement et la Coopération ont mené ensemble une initiative en plusieurs phases ciblée sur l’Afrique.

Le 9 juin 2008, à l’occasion de la Conférence Africaine Ministérielle sur l’Environnement de Johannesburg, le Global Footprint Network, l’Agence Suisse pour le Développement et la Coopération et le WWF International ont rendu public le premier rapport détaillé sur les Empreintes Ecologiques des Nations Africaines et leurs évolutions sur ces dernières décennies: Afrique: Empreinte Ecologique et Bien-être Humain.

Télécharger le rapport:

Africa: Ecological Footprint and Human Well-Being (1.73 Mo Téléchargement)

anglais

version haute résolution (60 Mo Téléchargement)

francais

version haute résolution (60 Mo Téléchargement)

en l fr

Notre rapport sur l’Afrique est le résultat d’un projet de plusieurs années au cours desquelles nos partenaires nous ont appris les facteurs en jeu dans le développement humain. Préalablement au rapport, nous avons publié nos résultats dans un livre,

Empreinte Ecologique de l’Afrique: Panorama du Bien-être Humain et Capital Biologique (en Anglais) (3.7 Mo Téléchargement). De plus, nous avons mené toute une série d’ateliers, à Pretoria, Nairobi, Dakar et Alger, avec nos partenaires africains qui ont une expérience de terrain sur les besoins en Afrique.

Télécharger le rapport (en Anglais)

   

Africa’s Ecological Footprint: Human Well-Being and Biological Capital Factbook (3.7 Mo Téléchargement)   

Une mise à jour de ce panorama, qui est la première version d’un Atlas de l’Empreinte Ecologique en Afrique, a été publiée en 2008. Cet Atlas de l’Empreinte Ecologique en Afrique va enrichir le panorama initial avec des analyses de données supplémentaires, des commentaires et des suggestions réalisées par nos partenaires africains au cours du travail de proximité et aux ateliers de la phase I.
Pour plus d’informations sur ce sujet, vous pouvez contacter Shiva Niazi.