Campagne Dix-en-Dix

Les actifs écologiques sont en train de devenir des facteurs compétitifs déterminants dans les échanges internationaux. Les pays qui connaissent leurs actifs écologiques, les gèrent, les préservent et les utilisent parcimonieusement pourront prospérer.

Le Global Footprint Network œuvre à la création d’un futur où l’Empreinte Ecologique serait un indicateur tout aussi reconnu et important que le PIB. Nous pensons que ce futur est une condition nécessaire au succès de l’humanité.

En 2005, nous avons lancé notre campagne Dix-en-Dix ayant pour objectif d’institutionnaliser l’Empreinte Ecologique dans au moins 10 pays d’ici 2015. Au cours des deux premières années, nous avons initié des projets dans 23 nations qui deviendront vraisemblablement les pionnières en termes d’utilisation de cet indice.

La première stratégie de la campagne Dix-en-Dix est d’encourager des revues par des tiers indépendants des comptes nationaux d’empreinte, c’est à dire des bases de données sur lesquelles reposent les calculs d’empreintes écologiques de 150 nations. La raison: une fois qu’un pays s’est plongé dans les données d’empreinte, il peut l’utiliser pour comptabiliser et gérer ses actifs écologiques, pour établir des politiques environnementales, guider des décisions d’investissement, éclairer les politiques économiques et d’import / export, et bien plus encore.

La Suisse a déjà finalisé sa revue nationale. Au Japon, en Belgique, aux Emirats Arabes Unis, en Equateur et en France, les revues nationales sont en cours. Click here to read case stories about these projects.

Les progrès dans la campagne Dix-en-Dix sont un indicateur du succès de l’empreinte écologique au niveau mondial.